Chargement.
Attendez s'il vous plaît

menu

Langue

Nos Faits et chiffres

Nos Faits et chiffres

Forum "Afrique 2016" ou l'ébauche de partenariats entre les gouvernements et le secteur privé en Afrique

Le Forum "Afrique 2016" à été l'occasion pour instaurer des partenariats entre les gouvernements et le secteur privé en Afrique et consolider la position du continent à l'échelle de l'économie mondiale.

Les travaux du premier forum d'affaires en Afrique, "Afrique 2016»  organisé sous les auspices du Président Abdel-Fattah El-Sissi, ont pris fin ce 21 Février 2016  à Charm El-Cheikh, au terme de deux jours de réunions et de discussions entre  les gouvernements, le secteur privé et les organisations internationales et régionales ; l'objectif étant de trouver les moyens de tirer le meilleur parti des ressources et potentiel du continent face à la croissance rapide de ses économies dans le but de promouvoir l'intégration régionale en Afrique et de renforcer son statut à l'échelle de  l'économie mondiale.

"Afrique 2016" a été inauguré par le président égyptien El-Sissi le 20 Février, en  présence des chefs d'Etat du Soudan, du Nigeria, du Gabon, de la Guinée équatoriale, ainsi que du premier ministre de l'Ethiopie, le président  de la banque africaine pour le développement ; ainsi que des chefs de gouvernements et des représentants du secteur privé à dans le continent.  Ce forum revêt une importance particulière vu qu'il se tient quelques mois après le sommet tripartite de la zone de libre échange (COMESA, SADC, EAC), que l'Egypte avait accueilli,  et qui représente ainsi une première étape vers l'établissement d'une zone de libre-échange en Afrique.

Le Président El Sissi, a souligné l'empressement de l'Egypte à poursuivre ses efforts pour le renforcement des capacités institutionnelles et humaines dans les pays africains à travers divers mécanismes nationaux. Il a également fait référence aux  efforts de l'Egypte visant à activer les principes de l'intégration africaine, tout en soulignant que les investissements égyptiens en Afrique ont atteint plus de 8 milliards de dollars. Le chef de l'Etat a invité les pays africains, le secteur des affaires   et les partenaires au développement du continent à œuvrer pour le lancement d'initiatives de développement en Afrique.

"Afrique 2016", premier forum d'investissement à se tenir en Afrique et pour l'Afrique, est une initiative de l'Agence égyptienne de partenariat pour le développement (AEPD) au ministère des Affaires Étrangères. Il est organisé sous l'égide de l'Union Africaine, et avec la participation des ministères  des Affaires Étrangères, de l'Investissement, du Commerce et de l'Industrie, de la Coopération Internationale, de la banque africaine de développement et de l'agence régionale d'investissement du  COMESA. Plus de 1200 participants venus des pays africains ont participé, pendant deux jours, aux côtés de leurs partenaires au développement à des séances interactives et des réunions bilatérales pour délibérer des questions économiques et de développement les plus pressantes pour l'Afrique. Les discussions ont essentiellement porté sur l'énergie, la santé, les technologies de l'information et de la communication, l'agriculture et l'infrastructure. Les débats ont également porté sur les moyens de stimuler les investissements entre les pays africains et de surmonter les obstacles qui entravent le commerce  intra-africain dans le continent. Le forum a été l'occasion pour les participants de se connaitre et de communiquer, ce qui en fait un mécanisme innovateur pour la facilitation de l'établissement de partenariats dans les domaines pertinents pour le continent.

Un certain nombre de manifestations parallèles ont eu lieu en marge du forum, y compris la signature d'un mémorandum d'entente entre le fonds social pour le développement et l'agence égyptienne de partenariat pour le développement, en présence du Premier ministre égyptien Shérif Ismail, et du ministre égyptien des Affaires Étrangères, Sameh Shoukry. Ce mémorandum d'entente vise à promouvoir la coopération technique dans les domaines d'intérêts communs, et ce afin de maximiser l'échange avec les pays africains dans les domaines d'expertise et renforcer la coopération Sud-Sud.


Le Forum a également vu le lancement d'une initiative visant à établir en Égypte un mécanisme informatique africain de lutte contre les épidémies. Les principaux acteurs de cette  initiative sont l'AEPD, l'Hôpital 57357 pour le cancer des enfants,  Microsoft, un certain nombre d'experts, dont Dr. Madiha Khattab, ancienne doyenne de la Faculté de Médecine de l'université du Caire. L'initiative vise à développer des systèmes de prévention en Afrique, à renforcer la capacité du continent à détecter, diagnostiquer et à faire le suivi des incidences des épidémies, de maximiser le potentiel de prévision et la capacité d'y réagir rapidement.

"Afrique 2016" a été l'occasion pour souligner l'engagement ferme du  gouvernement et du secteur privé en Egypte vis-à-vis de la coopération avec l'Afrique, ainsi que l'empressement des dirigeants africains pour libéraliser les échanges entre leurs pays. C'est également une marque de confiance des investisseurs nationaux et internationaux quant aux perspectives économiques de l'Egypte et en Afrique. Les organisateurs du Forum espèrent l'organiser régulièrement afin qu'il puisse servir de mécanisme pour la promotion de la coopération et l'intégration entre les pays africains.